À propos

Étrange histoire que celle de ce garçon sans nom, sorte de « Gaspard Hauser » de Narbonne, gardien de chèvres et souffre-douleur d'une équipe de forains parqués à proximité du Parc Montsouris ! Le sort semble s'être acharné sur lui depuis sa naissance ; tous ses frères et soeurs ont été élevés dans l'Institution des sourds-muets de Narbonne, et lui, le seul qui fût normal, y a été envoyé aussi : c'est donc lui l'anormal au milieu des autres. Son seul souvenir heureux est celui d'une amitié avec un petit garçon gai et gentil ; mais un jour cet enfant s'est bêtement crevé un oeil en jouant, avec une aiguille à tricoter. L'horreur de ce spectacle a si fortement marqué notre héros qu'il décide de « se perdre » à l'occasion d'une visite à Paris qu'il fait avec toute sa famille, et c'est ainsi qu'un certain Mirador le cueille à la sortie des Catacombes. Le récit de ses aventures commence le jour où la mort de Mirador l'a rejeté brusquement dans la liberté, après de longues années d'esclavage et d'abrutissement. Porteur d'une valise contenant quelques effets, et d'un peu d'argent dans sa poche, il part à la recherche d'une jeune fille entrevue jadis, Sixtine, dont il sait vaguement l'adresse. Mais quand il croit la reconnaître, il ne peut l'approcher et tout ce qu'il tente est voué à l'échec. Finalement, recru de fatigue, son portefeuille volé, sans papiers, il est emmené au poste, qui prend figure de havre, après tant de vicissitudes. Mais n'a-t-il pas rêvé tout ce qu'il raconte ? Ce récit, pour ordonné, paisible, et parfois drôle qu'il soit, est peut-être un songe. Peut-être une allégorie aussi, c'est-à-dire quelque chose de plus vrai que le vrai.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782072177668

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    92 Pages

  • Poids

    471 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    FeniXX

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

Elisabeth Gaspar

Née en 1920 en Hongrie, Elisabeth Gaspar a pris la nationalité française en
1964. Elle est morte en 2011.
Plus personne ne se souvient d'elle, et pourtant nombreux sont ceux qui l'ont lue chez
nous : elle est en effet la traductrice en français de Roald Dahl, et notamment de Charlie et
la chocolaterie. Sous son nom seul, son oeuvre est mince avec trois romans dont Les grilles
du parc paru en 1960 chez Gallimard dans l'éphémère collection Jeune prose dirigée par
Georges Lambrichs.

empty