L'égoïste romantique

À propos

« Cette histoire débute en l'an 2000. Oscar Dufresne a 34 ans. C'est un écrivain fictif, comme il y a des malades imaginaires. Il tient son journal dans la presse pour que sa vie devienne passionnante. Il est égoïste, lâche, cynique et obsédé sexuel- bref c'est un homme comme les autres ». Ainsi l'auteur définit-il son livre, roman-journal et chronique des People : « Il faudrait inventer pour le délire dufresnien, en hommage à Malraux, la dénomination d'antijournal. C'est un miroir déformant que je promène le long de mon nombril ». Mais Oscar Dufresne, le double célibataire de Frédéric Beigbeder, n'est pas seulement un Narcisse qui consigne ses observations. Dans ce roman éclaté en digressions drôlatiques et aphorismes brillants (« être célèbre, c'est être limité » ; « Quand on méprise quelqu'un qu'on a aimé, c'est soi-même qu'on injurie » ; « On croit que Casanova est un stakhanoviste alors qu'il est paresseux. On a beau changer de femme, on reste toujours le même homme, partisan du moindre effort »), Oscar épingle la société du spectacle (à commencer par lui-même), courtise les femmes à la hussarde mais tombe amoureux, console les célibataires qui lui ressemblent, croise et assassine les célébrités, voyage dans les boîtes de nuit du monde entier, d'Istanbul à Hambourg. Parce que le titre doit sa légitimité à Fitzgerald et le rire angoissé du roman beaucoup à Bridget Jones, dont Oscar est le pendant masculin, on peut espérer que L'Egoïste romantique puisse être en librairie à la fois un grand succès et une oeuvre littéraire originale, follement drôle.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782246677994

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    414 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    952 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

Frédéric Beigbeder

Frédéric Beigbeder est né en 1965, le 21 septembre à Neuilly-sur-seine, dans un milieu favorisé. Sa mère, Christine de Chasteigner est traductrice de romans à l'eau de rose (Barbara Cartland entre autres), son père, Jean-Michel Beigbeder, d'origine béarnaise, est chasseur de têtes. Scolarité normale aux lycées Montaigne et Louis le Grand, puis en Sciences-Po, d'où il ressortira diplômé, à 24 ans. Il ne rentrera pas à l'ENA. Il préfère continuer à organiser des fêtes comme il l'a tellement fait avec ses potes du feu Caca's Club. On compte dans le groupe de ses amis noceurs, le comédien animateur réalisateur Édouard Baer, qu'il connaît depuis le milieu des années 80, le musicien comédien écrivain Bruno de Stabenrath, et bien d'autres.ÿC'est donc à 25 ans qu'il se lance dans de nombreux domaines, l'écriture, la publicité, la chronique littéraire et mondaine.ÿIl a créé, en 1994, le "Prix de flore" du nom du célèbre café de Saint-Germain-des-Prés à Paris (soufflé par deux bombes dans Glamorama, le dernier roman de Bret Easton Ellis et envahi par une meute de pauvres en colère dans la nouvelle "Manuscrit trouvé à Saint-Germain-des-Pres"). Ce prix est doté de 6000 euros ainsi qu'un verre de Pouilly-fuissé au Café Flore durant un an, dans un verre gravé au nom du lauréat. Il récompense chaque année un jeune auteur français au talent prometteur. Vincent Ravalec, Jacques A. Bertrand, Michel Houellebecq, Philippe Jaenada, Virginie Despentes, Guillaume Dustan, Nicolas Rey, Christophe Donner, Grégoire Bouillier en sont les lauréats depuis la création de ce prix.ÿDivorcé, il a une fille de 4 ans, Chloé.ÿFrédéric Beigbeder est un personnage très controversé et contradictoire, ce dandy aime son personnage et en même temps il n'hésite pas à se dévoiler dans ses auto-fictions. Il dénonce un système, la publicité, mais il y est resté 10 ans. Pour la présidentielle, le bourgeois de Neuilly devient conseiller du communiste Robert Hue.ÿIl dénonce une société gouvernée par le fric, lui qui a touché le pactole en tant que membre du conseil d'administration de la société de bourse en ligne "Selftrade" de son frère Charles, revendue en 2000.ÿDans son style touche à tout, en 2002, Warner le contact pour lui proposé de concocter sa compilation sera "La Bande originale de ma jeunesse" compilation sortie le 1er juillet. Des tubes qui ont marqué sa jeunesse, le milieu des années 80, époque parcourue par la New Wave. 19 artistes parmis lesquels on retrouve Bronski Beat, Arnold Turboust, Orchestral Manœuvres In The Dark, Howard Jones, New Order, Visage, The Buggles, Donna Summer.ÿFrédéric Beigbeder est aussi un "fondateur" : - Fondateur et rédacteur en chef du magazine "GENEREUX" en 1992. - Fondateur et rédacteur en chef du magazine "DELUXE" en 1993. - Co-fondateur et rédacteur en chef de la revue littéraire "NRV" (1996). - Fondateur et Secrétaire Général du Prix de Flore (depuis 1994). - Fondateur et Président du CACA's Club (1984-1993).

empty