A découvrir du 1er au 30 septembre

  • - 56%

    Alix l'intrépide est construit comme un feuilleton.
    Alix, fils du défunt chef gaulois Astorix, est adopté par le gouverneur romain Honorus Galla, qui meurt dans ses bras. Ainsi, il acquiert un nom et une fortune. Cette aisance matérielle dont il dispose, Alix n'en profitera guère par la suite. Il voyagera presque toujours sans argent et sans autre suite qu'Enak.

  • - 50%

    le sphinx d'or

    Jacques Martin

    Envoyé par César en Egypte pour percer le secret de la mystérieuse organisation du Sphinx d'Or dont la puissance s'étend jusqu'à Rome, Alix découvre que le chef de celle-ci se cache dans un temple du Haut-Nil appelé Efaoud. Il semble être en possession d'une grande fortune et dispose d'une arme terrible... inconnue des Romains.

  • - 50%

    Des événements inquiétants troublent la sérénité de Carthage, le savant Lydas est enlevé par des ravisseurs qui disposent d'armes destructrices mystérieuses. Envoyé par César, Alix est confronté à une organisation criminelle dirigée par... Arbacès. Son enquête le mènera sur une île dont les habitants terrorisés offrent des victimes humaines au dieu Moloch.

  • - 50%

    Alix a accepté la mission de reconduire Oribal dans son royaume occupé par les Parthes. Dans le trésor que le souverain ramène dans son pays il y a l'emblême même de sa légitimité, la tiare d'Oribal 1er. Seuls les souverains qui arrivent à coiffer la tiare sans défaillir sont dignes de règner. Mais lors d'une embuscade, le trésor est dérobé... et la tiare disparaît. Oribal arrivera-t-il à remonter sur le trône? Sera-t-il reconnu comme souverain légitime ?

  • - 50%

    Une série d'attentats mystérieux secoue la ville de Pompéi lors de la visite de nos héros. Les victimes des attentats sont retrouvées paralysées et couvertes d'étranges meurtrissures. Alix parvient à suivre la piste d'un des agresseurs et découvre qu'ils sont menés par un mage aux grands pouvoirs hypnotiques. C'est dans le passé tragique des victimes que se trouve la raison de ces agressions... Et c'est dans l'Afrique lointaine que Alix et Enak pourront trouver l'antidote permettant aux victimes de reprendre vie.

  • - 50%

    Un complot ourdi par Pompée vise à faire se soulever la Gaule pour éliminer l'autre consul César... Quel meilleur stratagème que de rendre aux chefs gaulois la fameuse épée de Brennus qui arma le bras de Vercingétorix! Pour préserver la Pax romana sur le territoire de Gaule, Alix partira à le pousruite de Garofula, l'exécuteur des oeuvres de Pompée. Une poursuite à travers toute la Gaule, malgré les rigueurs de l'hiver, sous le regard amical des loups.

  • - 50%

    Alix, Enak et tout leur équipage romain font route pour Nicopolis, Grèce, pour répondre à l'invitation du général Horadius mais les eaux terribles de la mer leur fait faire naufrage. Quand Alix se réveille seul sur la côte d'une île il ne trouve pas ses compagnons. Seuls les restes du bateau ont échoués avec lui et il se met en quête de retrouver son ami Enak et l'équipage romain. Il découvre rapidement que le bateau n'a pas échoué tout seul mais qu'une bande de naufrageurs leur a tendu un piège pour attirer le bateau et ses occupants. Ses amis sont donc détenus prisonniers par ces hommes dans le but de les mettre en esclavage. Il part donc seul à la poursuite de ses amis dans un environnement hostile. Bientôt, il se retrouve au coeur des Grecs, prisonnier tout comme ses amis, et découvre leur but ultime : anéantir efficacement et définitivement les Romains et leur empire en entraînant une nouvelle armée de soldats spartiates imbattable. Les esclaves sont ainsi destinés aux nouvelles recrues spartiates ; comme autant d'outils et de victimes pour que ces derniers s'entraînent...

  • - 50%

    Dormant à la belle étoile, Alix, Enak et le jeune Octave, neveu de Jules César, sont soudain alertés par des cavaliers masqués qui attaquent une grosse exploitation campagnarde. Ligoté à un poteau pour être livré aux flammes du dieu Baal-Moloch, un enfant est sauvé par leur intervention. C'est Brutus qui conspire avec le préfet de Tarquini. Ils ont recréé une société secrète d'adeptes de Baal, dieu sanglant qui demande feu et sang. Alix et ses compagnons, en route vers Rome pour conter à César leurs suspicions, sont suivis et pris en chasse par les cavaliers rouges.

  • - 50%

    Alix, accompagné d'Enak et Héraklion aborde la côte Africaine de Cyrénaïque où le général Horatius l'y a invité par courrier. Il se présente dans la ville romaine d'Apollonia mais le gouverneur lui apprend que le Général Horatius n'y a jamais été présent et que le courrier d'invitation est un faux.
    Qui donc a voulu attirer Alix et ses compagnon sur cette côte perdue, et pourquoi ? Pendant ce temps, une statue d'Apollon est installée dans le temple en fin de construction prévu pour honorer ce dieu dont la ville porte le nom. Mais à la nuit tombée, cette idole émet de mystérieux rayonnements...

  • - 50%

    La VIIe légion était composée de mercenaires gaulois : ces hommes défendaient le frontière d'orient de l'empire romain contre les Parthes. Ces derniers proposèrent la paix, respectant une ligne frontière, à condition que la légion gauloise s'en retourne chez elle. Comme cadeau de départ, chaque mercenaire recevra un sac d'or.
    Alix, qui parle la langue de ses pères, est envoyé sur place pour escorter ces centaines de personnes vers la Gaule, leur pays d'origine. Mais cette masse d'or, réunie dans un chariot, va attirer la convoitise de hauts gradés de l'armée de César.

  • - 50%

    Le vieux prince égyptien Menkhana, qui sent la mort approcher, a fait mener des enquêtes pour identifier et retrouver son successeur, un lointain petit cousin. Après de nombreuses recherches, les prêtres d'Isis ont identifié Enak en tant qu'héritier.
    En réalité, cette fausse parenté a été créée par un comité de dignitaires pour attirer nos amis dans un piège. Jules César projette d'envahir l'Egypte après son retour de Gaule. La solution, à leurs yeux, est de tuer l'empereur romain. Seul quelqu'un de confiance pourra l'empoisonner : Alix. S'il ne le fait pas, Enak - retenu contre son gré - sera exécuté.

  • - 50%

    Spartacus a eu un fils, Spartaculus. Cette terrible nouvelle ébranle le sénat romain. S'il se montre en public, la plèbe le portera en triomphe -comme elle a porté son père-. Alors de nouvelles révoltes d'esclaves, de nouvelles émeutes, de nouveaux règlements de comptes éclateront. Spartaculus, aidé par Alix et Enak, doit quitter l'Italie en passant par les montagnes... puis se faire oublier. Mais sa tête est mise à prix, par Pompée, qui veut l'intercepter.
    Pourquoi Gaia, la mère de Spartaculus, marque-t-elle le passage du chemin parcouru ?

  • - 50%

    Des faits étranges se passent dans l'antique Carthage. Du vieux palais d'Hamilcar, bâti sur un éperon rocheux et quasi détruit quelque 200 ans plus tôt, une boule de lumière semble y descendre certaines nuits pour ensuite disparaître dans la mer. Alix et Enak, qui posent pour un scuplteur de renom, sont témoins d'un de ces faits qui font perdre la vie à un garde.

  • - 50%

    Un soir, Alix et Enak recueillent une jeune fille en fuite. Poursuivie par les hommes de sa tribu, elle a échappé à une bien mauvaise destinée : être jetée vivante dans le coeur d'un volcan pour en apaiser les velléités d'eruption. Attaqués plusieurs fois par des guerriers en nombre réduit, ils décident d'en savoir davantage. Après une longue marche dans une forêt inquiétante, parvenus au village, ils arrivent à apprendre qu'en réalité -et sous prétexte d'apaiser les dieux- le sorcier a conclu un pacte avec des pirates phéniciens. Régulièrement, il conduit des jeunes au volcan pour les offrir en offrande mais les vend aux pirates qui les attendent.

  • - 50%

    Capturés par des marchands d'esclaves phéniciens, Alix et Enak sont vendus comme tels sur le port du Pirée. Ils sont achetés par Numa Sadulus, un Romain agent secret de l'empereur qui veut se servir :d'eux pour tenter de percer le mystère qui entoure une grande fabrique de vases, le Protonéion, où se maniganceraient des évènements inquiétants à l'encontre de l'empire...

empty