Aline Kiner

Les éditions Liana Levi ont l’immense tristesse d’annoncer le décès d’Aline Kiner, survenu ce lundi 7 janvier 2019 après des années de lutte contre la maladie. 
Née en 1959, fille de mineur, Aline Kiner a grandi dans un petit village de Moselle, près des forêts du plateau lorrain. Des lieux qui lui ont inspiré un premier roman publié en 2011, Le Jeu du pendu, lauréat des prix Interpol’Art et Georges Sadler. 
Journaliste, passionnée par l’Histoire, elle a réalisé de nombreux reportages en Égypte, dont un sur le site archéologique d’Abydos, point de départ de l’écriture de La Vie sur le fil paru en 2014. 
Depuis la rentrée 2017, elle accompagnait avec une générosité et un enthousiasme inépuisables le succès de son troisième roman, La Nuit des béguines, impressionnante fresque littéraire sur le destin d’une communauté de femmes à Paris au Moyen Âge. 
Aline travaillait à un nouveau projet autour de la figure du bouc émissaire dans la France du XIVe siècle. Une fois encore, il y aurait été question de l’étonnante modernité de cette période trop mal connue, du combat d’hommes et de femmes libres face à l’obscurantisme, de notre rapport au temps et à la vie. Ce n’est pas seulement une auteure qui nous quitte, c’est aussi une compagne de route avec qui nous partagions une même sensibilité aux rugosités et aux beautés du monde. LL

empty