Mangeons, lisons !

Vous mangiez ? J'en suis fort aise. Et bien ! Lisez maintenant !

Voici une sélection de romans, polars, essais et bandes dessinées où nourriture et lecture vont de pair !

  • « L'une de premières choses que l'on m'a dites lorsque je suis arrivée en Italie, il y a quarante ans, et alors que je ne parlais pas un mot d'italien, a été :
      Mangia, mangia, ti fa bene.
      "Mange, mange, ça te fera du bien."  Mais, comme je n'allais pas tarder à l'apprendre puis à le vérifier régulièrement pendant des décennies, il ne s'agit de rien de plus que la reconnaissance d'une vérité élémentaire : manger est bon pour soi, et bien manger vaut mieux pour soi que mal manger. »
    Donna LeonDécouvrez l'authentique cuisine familiale italienne avec le commissaire Brunetti, héros des romans policiers de Donna Leon, et aussi fin limier que bonne fourchette. Introduites par des textes inédits de Donna Leon et ponctuées d'extraits gourmands de ses romans, près de 100 recettes nous offrent un voyage singulier au coeur des saveurs la Sérénissime, sous la férule de Roberta Pianaro, cuisinière vénitienne émérite.Quelques plats pour vous mettre l'eau à la bouche :Fagottini  agli scampi  Crostini aux aubergines
      Spaghetti  alle melanzane
      Lasagne con cuori di carciofo e prosciutto
    Costolette di agnello al pomodoro 
    Zucchine alla ricotta
    Tarte aux pommes,  citron, oranges au Grand Marnier
      Gâteau aux poires et crème pâtissièreMangia, mangia, ti fa bene !

  • En cuisine avec Kafka

    Tom Gauld

    • 2024
    • 15 Octobre 2017

    Tous les dimanches, Tom Gauld illumine de son talent le cahier
    littéraire du prestigieux journal britannique The Guardian. Trois ans
    après Vous êtes tous jaloux de mon Jetpack, voici enfin une nouvelle
    sélection de ces strips dominicaux ! L'occasion de croiser un James
    Bond féministe, de recevoir un texto de Dracula et surtout,
    d'apprendre le sens de la vie de la bouche même de Franz Kafka - en
    même temps que la recette du cake au citron... Nos bibliothèques
    débordent de livres qu'on a lu, qu'on aimerait lire, qu'on prétend
    avoir lus, qu'on ne lira jamais, et personne n'en parle mieux que
    Tom, avec finesse, facétie et tendresse. Plusieurs fois récompensés
    aux Eisner Awards et régulièrement présent dans la sélection du
    Festival d'Angoulême, Tom Gauld est en même temps sérieux et absurde,
    érudit et loufoque. Il marie avec grâce critique littéraire et
    culture pop, pour nous entrainer dans cet univers incisif, brillant
    et décalé ! Tous en cuisine !

  • Une jeune femme de vingt-cinq ans perd la voix à la suite d'un chagrin d'amour, revient malgré elle chez sa mère, figure fantasque vivant avec un cochon apprivoisé, et découvre ses dons insoupçonnés dans l'art de rendre les gens heureux en cuisinant pour

  • "Vous êtes-vous déjà demandé la raison de votre aversion pour les rognons ou de votre passion pour les coquillettes au beurre ? Pourquoi vous aimez tel aliment et détestez tel autre ?
    Publicités, normes sociales, interdits religieux, recommandations nutritionnelles, phénomènes de mode, souvenirs d'enfance..., de nombreux facteurs, souvent inconscients, conditionnent nos jugements sur ce qu'il faut, ou non, manger, et entretiennent nos mythes alimentaires.
    Nourri de nombreux exemples puisés dans les films de Federico Fellini, l'actualité, les romans d'Elena Ferrante, de Margaret Atwood ou d'Amélie Nothomb, ce livre démystifie nos ""habitudes"" alimentaires et fait de nous des mangeurs intelligents.
    Vous allez enfin savoir pourquoi vous mangez ce que vous mangez."

  • Henri est le Chef dévoué du Relais fleuri, un bistrot traditionnel qui régale ses clients de plats généreux. Sous les yeux subjugués de son fils Julien, il élabore des recettes que sa femme consigne dans un cahier. Mais un jour, celle-ci quitte la maison sans explication. Henri décrète alors que jamais Julien ne deviendra cuisinier. En cachette, le jeune homme poursuit son rêve et dans sa quête, il lui faudra démêler les secrets de famille et comprendre pourquoi Henri a laissé partir sa femme sans un mot...

  • La Physiologie du goût est un recueil de mémoires. Mémoires d'humour, dans le ton héroï-comique, ou comment traiter de matières familières avec un rien de noblesse, un zeste de pompe ou de solennité. Cela pourrait lasser, si tout ne baignait dans la modestie et la gaieté. Brillat-Savarin est l'auteur le plus aimable qui soit.
    Mais il est question de cuisine. Brillat-Savarin inaugure avec génie cette intellectualisation de la gastronomie qui ne devait pas cesser jusqu'à nos jours. Il est témoin de l'époque où s'impose le restaurant, lieu pour manger, au détriment de l'auberge, refuge du voyageur sans feu ni lieu, où l'on ne faisait guère que boire et se nourrir. La cuisine se professionnalise et toute profession suscite discours ; se mettre à table est affaire de langage.
    Au-delà du besoin de manger, le plaisir de la table est comme une mise en scène : le luxe du désir. La nourriture désirée est une sorte de cérémonie par laquelle l'homme célèbre son pouvoir, sa liberté de brûler son énergie « pour rien ».
    « En ce sens, dit Roland Barthes, le livre de Brillat-Savarin est de bout en bout le livre du "proprement humain", car c'est le désir (en ce qu'il se parle) qui distingue l'homme. »

  • Que mange-t-on quand on ouvre une boîte de concentré, verse du ketchup dans son assiette ou entame une pizza  ? Des tomates d'industrie. Transformées en usine, conditionnées en barils de concentré, elles circulent d'un continent à l'autre. Toute l'humanité en consomme, pourtant personne n'en a vu. Où, comment et par qui ces tomates sont-elles cultivées et récoltées  ? Durant deux ans, des confins de la Chine à l'Italie, de la Californie au Ghana, Jean-Baptiste Malet a mené une enquête inédite et originale. Il a rencontré traders, cueilleurs, entrepreneurs, paysans, généticiens, fabricants de machine, et même un «  général  »  chinois. Des ghettos où la main-d'oeuvre des récoltes est engagée parmi les migrants aux conserveries qui coupent du concentré incomestible avec des additifs suspects, il a remonté une filière opaque et très lucrative, qui attise les convoitises  : les mafias s'intéressent aussi à la sauce tomate. L'Empire de l'or rouge nous raconte le capitalisme mondialisé. Il est le roman d'une marchandise universelle.

  • Le premier livre du journaliste Hugo Clément. Un manifeste et un guide pratique destiné à tous, aux végétariens qui veulent convaincre, mais aussi aux carnivores qui se posent des questions.
    " J'adore la viande. Encore plus le poisson. J'aime l'odeur des saucisses grillées au barbecue, un soir d'été, dans le jardin. Je raffole du poisson que mon père chasse au fusil harpon, du poisson cru sous toutes ses formes, en sushi, en tartare, en ceviche. J'en mangeais tous les jours. Mais, depuis deux ans, je ne mange plus un seul morceau de viande. Depuis un an, plus un seul de poisson.
    Cette décision vient d'une prise de conscience progressive, motivée par trois évidences : 1- Je n'ai pas besoin de manger de viande ni de poisson pour être en bonne santé, au contraire. 2- L'élevage et la pêche industriels sont un fléau pour l'environnement. 3- La manière dont l'humanité traite les animaux, particulièrement ceux d'élevage, est ignoble et immorale.
    Depuis que je suis végétarien (je consomme encore des produits d'origines animales comme des œufs ou du fromage), cette décision est devenue un inépuisable sujet de discussion, en famille, entre amis, avec des inconnus. Tout le monde veut participer au débat. Et tant mieux, car il nous faut, collectivement, nous poser cette question : "faut-il manger les animaux ?" La viande et le poisson que nous dévorons sont le fruit d'un système profondément immoral et dévastateur. Mais la plupart d'entre nous ne veut pas en apprendre plus. Ne veut pas entendre. Ne veut pas ouvrir les yeux.
    Cet ouvrage court, facile d'accès et rapide à lire, donne des faits, des arguments clairs et incontestables. Une sorte de guide pratique destiné à celles et ceux qui veulent convaincre, mais aussi et surtout aux millions de carnivores qui se posent des questions. Je veux ici casser les idées reçues, en m'appuyant sur les consensus scientifiques. Certains points font débat, d'autres non. C'est sur ces arguments incontestables qu'il faut s'appuyer. "
    Hugo Clément, 29 ans, est journaliste ( " 20 heures " de France 2, " Petit journal " de Canal +, " Quotidien " sur TMC). En janvier 2018, il lance le média en ligne Konbini News. Passionné de surf et très sensible à la cause animale et environnementale, il est végétarien depuis bientôt 3 ans.

  • Comment cuisiner un lapin à la bière, réaliser des makis de poireaux ou de parfaits cannelonis, commander un café à Paris ? Autour de ces questions existentielles pour tout gastronome qui se respecte, Guillaume Long poursuit son exploration de la cuisine

  • Des rencontres qu'a faites la chef Sonia Ezgulian sont nés une dizaine de portraits, forts et attachants, qui disent la transmission culinaire. De Payloun, la grand-mère arménienne, à l'ami Thierry, grand voyageur et adorateur de l'aubergine, de l'idole Bill Buford, célèbre chef new yorkais, aux copains napolitains. chaque portrait est un moment de partage et un prétexte aux festins. Héritier des "histoires recettes" de la chef, Guillaume Long se campe en commis fainéant mettant la main à la pâte, avec l'humour qu'on lui connaît.

  • Comment faire du poireau le hros de l'apro ? Peut-on sauver la quenelle des prjugs universels ? Quel est l'incroyable secret de la soupe miso des Japonais ? chaque obstacle, sa solution miracle. Nouvelles recettes, carnets de voyages et anecdotes gourmandes : Guillaume Long revient dans un rjouissant et savoureux troisime opus d' boire et manger.

  • C'est une dame d'un certain âge, comme on en croise parfois dans l'intimité de nos foyers. Tour à tour bourrue ou enthousiaste, mais toujours attachante, et régnant comme personne, des décennies durant, sur ce point de convergence névralgique des familles nombreuses : la cuisine ! Côtoyant depuis toujours sa grand-mère qu'il adore (93 ans et toujours fidèle devant les fourneaux), Etienne Gendrin a eu envie de brosser le portrait de cette femme si représentative de la société française du XXe siècle, et à travers son évocation, anecdotes minuscules et grande Histoire intimement mêlées, rapporter à la fois le récit d'une vie, d'une famille et d'une époque. Tour à tour drôles, incongrus ou touchants, ces moments du quotidien saisis sur le vif sont agrémentés de diverses recettes de cuisine et autres souvenirs de table ? l'ordinaire de cette femme qui ne l'est guère ayant longtemps été de nourrir une famille de dix enfants, d'où le titre. La découverte savoureuse d'un jeune auteur à suivre et d'un dessin plein de vie qui sait, tout en chaleur et en simplicité, faire partager le goût des autres.

  • Jacques Ferrandez et Yves Camdeborde poursuivent leur tour de France du goût et nous emmènent cette fois déguster du miel de Corse, préparer du porc noir de Bigorre, récolter des herbes fraîches chez une maraîchère bretonne, et découvrir les arcanes de l'importation d'un bon café. Un projet sincère et dans l'air du temps, qui rappelle qu'une alimentation réfléchie est possible et donne à voir des facettes méconnues des métiers de bouche. Avec 7 nouvelles recettes.

  • Yves Camdeborde, chef béarnais connu comme chef de file de la bistronomie, le dit dès qu'il parle de son métier : la cuisine est un travail d'équipe, la qualité de ce que l'on trouve dans les assiettes commence par le travail sur le produit. C'est donc avec soin qu'il a constitué son équipe de producteurs depuis 20 ans, dont il nous présente, sous le trait de Jacques Ferrandez, les métiers, leur amour du travail soigné, l'inventivité. Ce tableau de terroirs modernes nous fait découvrir entre autres l'essort des vins naturels, la récolte de la truffe, la pêche de crustacés à pied à Chausey. Un album emprunt de sincérité et de convivialité.

  • Une autobiographie culinaire de Benoît Peeters dessinée par Aurélia Aurita.

  • Olga et Wladimir Kaminer guident dans la joie et la bonne humeur le lecteur dans les cuisines de l'ex-urss et invitent le profane à s'identifier à ces régions et à ces peuples. Des rencontres inoubliables avec la cuisine soviétique et des recettes originales, réhaussées avec humour par les illustrations de Vitali Konstantinov : un vrai régal !

  • Si le Japon est connu comme un pays de fine gastronomie, sa littérature porte elle aussi très haut l'acte de manger et de boire. Qu'est-ce qu'on mange dans les romans japonais ! Parfois merveilleusement, parfois terriblement, et ainsi font leurs auteurs, Kôzaburô Arashiyama, Osamu Dazai, Rosanjin Kitaôji, Shiki Masaoka, Kenji Miyazawa, Kafû Nagai, Kanoko Okamoto, Jun'ichirô Tanizaki...
    Du xiie siècle à nos jours, dix gourmets littéraires vous racontent leur histoire de cuisine, joliment illustrée.

  • Pour les familiers qui fréquentent le lieu clos et magique de son épicerie, Tilo est maîtresse dans l'art ancestral des épices. Elle a reçu ce savoir de "Première mère" sur une île secrète de sa terre natale, l'Inde, au prix de l'obéissance à des règles strictes et dans le respect du service et de la dévotion. C'est ainsi que dans ce quartier d'immigrés d'Oakland, en Californie, elle pratique les mélanges et les incantations, cherche pour chacun l'épice-racine, clef intime qui restaure l'équilibre du corps et de l'âme.

  • Brasserie parisienne, restaurant étoilé, auberge gourmande, bistrot gastronomique, taverne mondialisée, cantine branchée, Mauro, jeune cuisinier autodidacte, traverse Paris à vélo, de place en place, de table en table. Un parcours dans les coulisses d'un monde méconnu, sondé à la fois comme haut-lieu du patrimoine national et comme expérience d'un travail, de ses gestes, de ses violences, de ses solidarités et de sa fatigue. Au cours de ce chemin de tables, Mauro fait l'apprentissage de la création collective, tout en élaborant une culture spécifique du goût, des aliments, de la commensalité. À la fois jeune chef en vogue et gardien d'une certaine idée de la cuisine, celle que l'on crée pour les autres, celle que l'on invente et que l'on partage. Maylis de Kerangal est écrivain. Ses romans et ses nouvelles sont publiés aux Éditions Verticales. Elle vit et travaille à Paris.

  • Jolie et rayonnante, cuisinière émérite, Dona Flor est très aimée. On la plaint aussi parce qu'elle a épousé Vadinho, vaurien, joueur et coureur. Mais le roman s'ouvre au moment du carnaval et sur la mort inattendue de Vadinho, après sept ans de mariage. Dona Flor se consolera assez vite en épousant le docteur Teodoro, bien qu'il ne soit pas doué d'un tempérament de feu. Vient le jour où Dona Flor trouve Vadinho étendu nu sur le lit. Invisible à tous, Vadinho est complètement réincarné pour la seule Dona Flor et entend bien jouir de ses droits de mari À Bahia, terre des dieux, des danses et des résurrections, des transes et du candomblé, une telle aventure devient l'histoire d'une ville bien-aimée et de tout un peuple, une sorte de voluptueuse chronique. Ce roman foisonnant, truculent et irrévérencieux est un chef-d'oeuvre d'humour qui prend la forme d'un pied de nez à la morale. Tout l'art de conter de Jorge Amado s'y retrouve dans sa quintessence. Un plat aux aromates puissants, à la saveur et à l'exubérance toute tropicale cuisiné de main de maître.

  • An de grâce 1556 : François, étudiant en médecine à Montpellier, n´a qu´une idée en tête : devenir cuisinier. Aux dissections, il préfère l´étude du safran, de la cardamome, du gingembre, du macis et autre maniguette sous la houlette de l´apothicaire Laurent Catalan. Mais une série de morts suspectes sème le trouble dans la ville. Un mystérieux breuvage distribué par un apothicaire ambulant en est la cause. Laurent Catalan, en raison de ses origines juives et de ses sympathies pour les protestants, est accusé de complicité et jeté en prison.
    François mène l´enquête jusqu´à Bologne. Parviendra-t-il à sauver Catalan ?
    Assorti d´un guide de la tomate, Meurtres à la pomme d´or propose également un carnet de recettes de la Renaissance.
    />

  • Prenez un philosophe bien à point, faites-le mariner, lardez quelques victimes, laissez mijoter les suspects, assaisonnez de quelques scandales, pimentez l´intrigue, salez les rebondissements, saupoudrez de dialogues croustillants, enrobez dans un style onctueux et servez chaud.
    En pleine révolution culinaire, Voltaire enquête sur les traces d´un assassin qui sème derrière lui tartes au cyanure et ragoûts à l´arsenic. L´aide de la brillante marquise du Châtelet, experte en recherches scientifiques, et de l´abbé Linant, fin gourmet, ne sera pas de trop pour rendre l´appétit aux gastronomes !

  • Plus que quiconque aux États-Unis, Alice Waters a changé la manière dont on mange, dont on cuisine et dont on pense l'alimentation. À travers son restaurant Chez Panisse à Berkeley fondé en 1971, comme à travers ses livres et ses multiples engagements citoyens, elle a mené une véritable révolution des palais outre-Atlantique. Ses plats simples et inventifs sont toujours axés sur le goût et le respect du produit local et saisonnier.
    Associant des conseils culinaires essentiels et un formidable répertoire de recettes accessibles et intemporelles, L'Art de la cuisine simple est un outil indispensable pour tout cuisinier, débutant ou confirmé.

  • Vegan

    Alice Esmeralda

    • First
    • 27 Septembre 2018

    Recettes et conseils pour vegans débutants par la YouTubeuse Alice Esmeralda !Découvrez l'univers gourmand, frais et inspirant d'Alice Esmeralda ! Après avoir travaillé dans l'industrie agro-alimentaire, Alice est devenue progressivement vegan et livre sur son blog et sa chaîne YouTube ses conseils pour une vie plus verte et plus éthique.
    Elle partage ici son expérience, ses recettes préférées et toutes ses astuces pour le quotidien
    afin de s'initier au véganisme, sans renoncer au plaisir ni à la gourmandise !
    Au programme :
    o Le véganisme : ce que c'est, pourquoi et comment s'y mettre facilement ?
    o Des alternatives aux produits d'origine animale, dans l'alimentation,
    l'habillement et les cosmétiques.
    o Les informations indispensables sur la nutrition, pour équilibrer ses repas
    et éviter les carences.
    o 80 recettes vegans faciles et gourmandes pour toutes les occasions :
    petits déjeuners, apéritifs, salades, soupes, plats, desserts et même " faux-mages " !
    o Un challenge " 21 jours vegan " avec des menus sur 3 semaines
    pour tenter l'aventure en douceur.
    Un livre inspirant et motivant qui vous accompagnera au quotidien !

empty